Blue Lagoon

 » Participant à un projet humanitaire, Emma et Dean, deux lycéens, se dirigent en bateau vers les Caraïbes. Tombée accidentellement dans l’eau, Emma est sauvée par le jeune homme mais ils se retrouvent tous les deux à bord d’un canot de sauvetage, perdus au beau milieu de l’océan. Une tempête éclate alors, entraînant ces derniers sur une île déserte. Loin de leurs proches et en terre inconnue, Emma et Dean apprennent à se connaître et tombent follement amoureux l’un de l’autre. « 
(source: Seriebox)

Alors, j’avoue que j’ai mal commencé cette série d’article. Bon déjà rien qu’à l’affiche on peut se douter que ce sera un bon gros navet. C’est un téléfilm, déjà niveau format ça laisse très très peu de place à des débordements mais alors quand en plus un téléfilm au format millimétré tente de reproduire un film au format normal, alors là je peux vous dire que ça donne un effet particulièrement mauvais. C’est une romance pour ado, sur fond de mésaventure tropicale.

Ce que je reproche à ce téléfilm, c’est que malheureusement, pour pouvoir faire tenir tout le contenu du film, ils ont été obligé de faire plein d’incohérence. On commence par le fait qu’il y a miraculeusement des bestioles qui ont apparue dans le coffret du pistolet d’alarme, ou encore que le bateau qui est quand même haut sur la plage disparaît. Et la palme, Emma cherche un hötel sur une île déserte, oui oui oui, la fille qui est réputé la plus intelligente et tout cherche un hötel sur une ile déserte. La pire incohérence réside dans le caractère des personnes  Est-ce que ça vient gâcher le fond de l’histoire ? Non, parce que l’histoire n’a pas de fond.

Je…ouais…ok comme je l’ai déjà dis plusieurs fois, c’est un téléfilm mais ça empêche pas de faire quelques choses de bon et de construit. Là il y a des manques de partout et des trucs dont on s’en fiche royalement. Je veux dire, ok on a compris Emma a confiance en Dean, du coup c’est lui le premier homme avec qui elle a un rapport sexuel, je suis ok, je comprends. Mais est-ce qu’ils sont réellement obligés de coucher au quatre coin de l’île ? Bah ouais sinon le film est vide, fallait du remplissage et là je parle du scénario, pas d’ambiguïté. Du coup on retire toute les scènes de sexe en trop, il nous reste quoi ? Des longueurs, des tonnes de longueurs. Comme le moment où tu te dis que Dean regarde l’horizon pour trouver de l’aide et que c’est juste sur le dernier quart d’heure qu’on te dit que c’est absolument pas ça. Ou encore les passages sur l’îles où on les voit manger, dormir, jouer, coucher, et rien d’autre…ah vraiment, du remplissage et de la bourre pour faire un film qui tient sur 1h30.

Ce qui aurait pu être utile dans ce film, c’est un remplissage intelligent. J’aurais aimé voir un peu plus de choses concernant les recherches. Parce que là, grosso modo on a trois scènes et encore à chaque fois ça montre zéro conviction alors que techniquement les parents sont inquiets, du moins c’est ce qu’on ressent dans les dialogues, mais dans les scènes on ressent pas cette inquiétude car elles sont courtes, très mal fichue et trop peu nombreuse. On ne peut pas comprendre que Dean a une relation merdique avec son père parce qu’il manque des bouts, du coup quand son père le recherche, on comprend pas son inquiétude ni le revirement de situation. Emma et sa mère ont une relation fusionnelle et pourtant on nous montre une scène où sa mère range ses affaires dans un carton, sauf que cette scène on aurait pu y trouver un écho si on avait comprit qu’elle avait passé beaucoup de temps et utilisé beaucoup de moyen pour chercher sa fille. Or on sait pas, parce qu’on ne voit pas.

Malheureusement ce film a un scénario vide de sens et d’intérêt et le peu de choses qui donne de la contenance à l’histoire sont inutile. Le peu de choses utiles qui aurait pu donner un intérêt à ce film sont absentes. La réalisation n’est pas terrible, c’est pas moche mais c’est clairement influencé par l’industrie hollywoodienne du film pour ado. C’est fade et sans réelle prise de risque, tout est uniquement là pour raconter une histoire sans en mettre plein la vue. Il y a à peine du Planté/Récolté, je veux dire, on voit une fois le couteau de Dean mais on sait qu’il aura une importance, mais le reste bah ça sort de nulle part, un peu comme une réponse aux problèmes de scénario. Par exemple, ils ont construit l’histoire, le portable de Emma n’a pas été endommagé par l’eau, merde faut expliquer pourquoi…ah oui c’est vrai elle emballe tout le contenu de son sac à main dans des sacs zip-Lock. Ouais ouais ouais, ça sort du chapeau quand on se demande pourquoi mais on a aucun indice avant qui nous aurait permis de trouver la logique ou de faire un “planté/récolté”. Et le pire c’est que cette excuse est ressortie à longueur de film, c’est un gros gros abus pour justifier une incohérence.

Ce film est mauvais, ouais j’ose le dire mais, il y a des films bien mieux, passez votre route et ne regardez pas ce téléfilm, parce que pour le coup ça ne vas pas vous aider à passer le temps, vous allez vous ennuyer encore plus, vous allez trouver le temps encore plus long et au final, une fois le film fini, vous aurez l’impression d’avoir gâché une partie de votre journée à faire quelque chose de peu d’intérêt.

Facebook @Laprojectionniste Twitter hellocoton Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *