Conjuring: les dossiers Warren

« Avant Amityville, il y avait Harrisville… Conjuring : Les dossiers Warren, raconte l’histoire horrible, mais vraie, d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière… »
(Source : Warnerbros.fr)

Je n’aime pas les films d’horreur qui ont pour unique but de faire peur par n’importe quel moyen, donc autant dire que les films d’horreur “moderne” ce n’est pas ma tasse de thé. Et pourtant, comme je suis une personne bizarre, sur ma liste de cette semaine de l’horreur j’ai mis quelques films qui sont pourtant récent. Conjuring en fait parti puisqu’il est sorti en 2013.

Déjà le film s’ouvre sur l’affaire “Annabelle”, soit un film qui sort l’année suivante dans le “Warren files univers” , c’est un peu ce que je ne comprends pas. En introduction on aurait pu avoir les conditions d’achat de la maison de la famille Perron, ou plus approfondir la présentation des époux Warren. Je sais qu’on voit Annabelle parce qu’ils présentent son cas à une conférence, mais j’aurais trouvé ça plus logique de faire passer ça uniquement sur le ton de l’anecdote plutôt que lui donner une place aussi importante dès le début du film. D’autant plus que je suis quasiment sûre qu’elle est là uniquement pour augmenter les jumpscare possible dès le début du film.

Et ça niveau jumpscare je peux vous dire que dans ce film on est servit. Encore une fois j’ai profité des sous-titre proposé par “where’s the jump ?”  et de ce fait j’ai eu le compte précis de jumpscare dans ce film, il y a donc 9 jumpscares mineurs, donc c’est des musiques, des bruits, des petits trucs qui vont vous faire sursauter mais en gros c’est rien. Et il y en a 3 majeurs, donc des jumpscares vraiment flippant à base de démon qui apparaissent à l’écran, d’événement qu’on attend pas, des apparitions, des bruits très très fort…Bref des gros screamer qui vous feront hurler de peur. Mais tout ça pour dire qu’il y a 12 screamer sur un film qui fait 1h52, en sachant que parfois il y en a même 3 en même pas 10min, c’est énorme je trouve et ça ruine un peu tout le côté horrifique du film. Ce n’est pas l’histoire qui fait peur, c’est la réalisation et ça retire beaucoup de cachet à ce film.

Le film s’appuie sur des clichés du genre, je pense notamment à la boîte à musique, que ce soit la petite mélodie jouer en tournant la clé ou l’objet en lui-même, c’est un artefact cliché du cinéma d’horreur. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, c’est peut être le côté “angoissant” de la mélodie qui ralenti progressivement, ou le fait que ce soit un objet enfantin mais en tout cas on nous en ressert à toute les sauces. Et honnêtement, je trouve que ça vient créer plus facilement l’horreur et l’ambiance que les jumpscares. Je préfère largement revoir des effets que j’ai déjà vu dans d’autre film plutôt qu’avoir des effets visuels ou sonores qui sont là uniquement dans le but de me faire sursauter mais qui ne servent pas l’histoire.

Parce que oui, si on retire la couche épaisse de jumpscare de “the conjuring” on tombe sur un film qui a plein de bonne qualité. Je trouve que l’histoire de base est intéressante. Je ne suis pas une grande fan d’Amityville, déjà parce qu’on en a beaucoup trop parlé, mais cette histoire là je l’avais jamais entendue avant. Et je trouve que les acteurs mènent bien cette histoire, je pense surtout aux acteurs de la famille Perron et en particulier les enfants qui n’étaient pas insupportable mais surtout juste même la plus jeune qui sait ne pas être trop pleurnicharde. Alors je sais que le script y est pour beaucoup et que la façon de diriger les acteurs également mais un enfant qui joue mal ça se voit. L’ambiance visuelle est plutôt bien aussi, alors oui c’est juste un jeu de clair/obscure, lumière/noire, mais mine de rien ça fait le job. De plus on peut dire que les actions des personnages restent logique. Je pense notamment au Shérif qui a la trouille parce qu’il n’est pas habitué à ce genre de choses et donc va limiter ses mouvements, ça semble logique, il n’est pas pro, il ne va pas se frotter à des démon ou des fantômes. J’ai juste un peu de mal avec cette histoire d’exorcisme, je comprends pourquoi ça se passe comme ça, mais je sais pas, je trouve que c’est de la facilité au niveau du scénario.

Je ne suis pas fan de film d’horreur mais celui-là je l’ai quand même un peu apprécié. Je ne m’attendais pas à ce que le film ai un fond aussi bien, et qu’il ai une bonne construction. J’irais pas jusqu’à dire que c’est maintenant mon film préféré mais j’ai apprécié le regarder et c’était moins une torture que ce que je pensais. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *