Jour 17: « Pénélope »

« Une sorcière a jeté un sort sur la première fille qui naît dans la famille Wilhern : Pénélope. Pour y échapper, elle devra épouser un garçon issu de la noblesse. Pénélope est une romantique. Elle décide de fuir loin de sa famille et d’affronter le Monde. Elle découvrira que le mauvais sort, il faut l’ignorer et s’accepter telle qu’elle est.« 

(Source: Seriebox)

Un peu de douceur et de bonheur dans ce monde de brute. Ce film est touchant et drôle et j’apprécie particulièrement la morale à la fin de l’histoire (et je pense que vous vous en doutez tous) et l’esthétique de ce film. C’est un conte de fée des temps moderne qui ne se prend pas la tête et ne s’embarrasse pas de tous les codes de films de prince/princesse. Pénélope est une femme forte et fière et s’assume comme elle, non sans une petite réserve venue tout droit des inquiétudes de sa mère au sujet de son physique.

Cette histoire, en plus d’être un conte plein de magie, porte le message important de l’image, de la relation que l’on peut entretenir avec notre physique mais surtout le rapport au regard des autres. Pénélope arrive à se trouver « bien » et « belle » pendant quelques instants mais très vite cela se fait démonter par sa mère qui vient lui rappeler qu’elle n’a pas le physique qu’il faut. Quand enfin Pénélope sort dans le monde, elle apprend à se jauger et à jauger le monde elle-même, sans avoir une influence venant d’une personne extérieure et c’est cela qui va permettre finalement qu’à la fin Pénélope s’aime plus que n’importe quelle personne dans sa vie, elle aime son physique, elle accepte son petit nez de cochon, elle accepte la malédiction. Elle est aimée par un noble de son rang.

Tout au long de ce film on peut observer une ambiance constituée de trois couleurs. Tout d’abord on peut voir le vert, que ce soit sur l’affiche du film, le titre, les vêtements, la pièce de Pénélope…le vert foncé est la couleur de base. Puis on peut remarquer également du rouge dans toute la première partie du film jusqu’à ce que Pénélope parte de chez elle et ensuite on aura une dominante de violet foncé.

La théorie qui va suivre est uniquement le fruit de monesprit, il est peut-être possible de trouver la même interprétation ailleurs jene sais pas mais moi j’y ai pensé en revisionnant le film. Au tout début dufilm on a principalement du vert qui peut juste être la couleur de Pénélope (lepersonnage), surtout que l’on sait qu’elle veut devenir botaniste. Mais ça peutégalement être la couleur de la malédiction puisque l’ancêtre de Pénélope et samaitresse sont tous les deux en vert, comme la sorcière et comme chaque momentoù on évoque la malédiction.

Ensuite le rouge apparait, c’est surtout une couleur enrapport avec la famille selon moi. Le rouge est présent quand Pénélope est dansla chambre de la maison familiale, ou même à l’hôtel quand elle usurpe le nomde sa mère. On peut même remarquer du rouge dans la doublure de la veste deMax/Johnny lorsqu’il se rend dans la maison, au sein du cocon familial. Cerouge se trouve également plus avant dans les vêtements de son père et sa mère.Même Max, jusqu’à ce que Pénélope sorte de chez elle, est dans un environnementvert et rouge.

Pénélope prend son indépendance, petit à petit le rouge perddu terrain et le violet en gagne de plus en plus. Présent dès que Pénélopedécouvre le monde et prend son indépendance, cette couleur est présente pournous montrer à quel point la vie de la jeune fille est différente une foisqu’elle est à l’extérieur. Dès lors qu’on la voit dehors, on ne voit plus quele violet, son sourire, à quel point elle se sent bien et complète une foissortie de sa vie monotone.

Ce n’est pas grand-chose, deux couleurs qui changent mais au niveau de l’ambiance dans le film c’est beaucoup. C’est comme regarder un livre d’image, ou un livre de conte de fée. Cette histoire en plus d’être adorable et rafraichissante comporte une belle morale tellement réaliste et actuelle. Avant de vous faire aimer des autres, aimez-vous vous-même pour ce que vous êtes, trouvez-vous beau et vous serez beau aux yeux de tout le monde.

Mais en vrai j’ai un problème avec la fin, Pénélope avait l’air de s’aimer comme elle est, son père à l’air de l’aimer comme elle est depuis sa naissance et pourtant cela ne fait rien, mais je dirais que cela tient plus d’un ta gueule c’est magique qu’autre chose. Alors peut être que cela vient de moi, peut être que je n’ai pas su cerner les caractères de différents personnages ou si en fait c’est juste qu’il me manque des détails mais pour moi la fin n’est pas claire. Alors oui je sais dans certains moment, Pénélope ne donne pas l’impression de s’aimer mais elle s’assume comme elle est et elle veut sortir, elle veut se montrer, cela ne la dérange pas, c’est pour quoi selon moi elle s’assume comme elle est. Bref encore un film que j’apprécie beaucoup et encore plus en cette saison parce qu’il me donne envie de juste me pelotonner sous la couette avec quelqu’un à câliner, un thé bien chaud et juste profiter du film.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *