Jour 24: « Pacific rim »

« Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses, les « Kaiju », ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les « Jaegers », contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie. Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau et une jeune femme en cours d’entraînement qui font équipe pour manœuvrer un Jaeger légendaire, quoique d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente… « 

(Source : Allociné)

Il y a une valeur sentimentale ajouter dans ce film. Du coup est-ce que mon avis est biaisé ? Je dirais que non mais mon avis sur le sujet n’est sûrement pas très juste. Bref ce film je l’ai découvert en début d’année et je trouve qu’en parler pile quand l’année touche à sa fin, c’est plus tôt cool. Quand j’étais plus jeune j’avais adoré « Gundam Wings » et « les visions d’escaflown » alors quand j’ai vu ce film j’étais tout de suite fait le lien entre « Pacific Rim » qui a donc c’est mecha et ces deux animés qui en ont également. Bref c’est clairement le seul parallèle que l’on peut faire mais également le fait que ce film est japonais. Mais là je m’égare on est d’accord ? On est d’accord

C’est un film d’action et je ne suis pas sûre d’en avoir déjà fait un durant ce calendrier de l’avent, vous deviez commencer à vous dire que je suis réfractaire à ce style de film mais pas du tout. Dans ce film on a une part « légende » et une part action très très bien équilibrée. Dès le départ nous avons une voix off qui nous explique toute l’histoire avant le début du récit « officiel » du film. Cette narration me fait penser à celle que l’ont peut avoir au début de « Final Fantasy advent children ». Ce n’est pas long ou lourd ou en excès parce que cette narration est nécessaire et très bien illustrée pour qu’on puisse beaucoup plus comprendre l’histoire dès le départ.

Le seul truc que je trouve dommage c’est qu’après toute la narration et la scène d’exposition, on ne comprend plus vraiment l’histoire qui se passe. Par exemple quand le pilote rescapé est démarché par le grand chef (oui j’ai oublié les noms pardons) je ne me rappelais pas que c’était lui, je ne savais même pas que la personne qui est morte avec lui dans le mécha c’était son frère et surtout je ne comprends même pas ce qu’il fout dans la construction du mur autour des océans. J’ai regardé le film avant de rédiger cet article et je ne sais pas si je comprends mal un enchainement de scène ou si c’est normal. Mais du coup je n’aime pas comme tout cela s’articule, ça fait un vide pour moi.

Le côté futuriste et l’apparence à l’intérieur des Jaeger est impressionnante. Sans que cela devienne too-much, on a un bon rendu très moderne et net sans trop de détails qui ferait trop. De même le visuel à l’extérieur, donc à quoi ressemble les Jaeger pour nous simple mortel dans la rue, ils sont beau. Faut s’estimer heureux ça aurait pu ressembler au méga power ranger comme dans la série de notre enfance mais finalement ils sont « beaux ». Il y a beaucoup de détails et les gros plans permettent surtout de montrer un maximum de détails et éviter l’effet carton-pâte. Mais également pour les Kaiju, tous les détails et le visuel, tout est génial et permet d’avoir un film qui visuellement envoie du pâté. Les monstres marins ne ressemble pas à des bidules en gélatine toute dégueux, ils sont « réalistes »

Je n’ai pas énormément de choses à dire à ce sujet, ce film n’est pas un chef d’œuvre du septième art, mais c’est un bon divertissement. L’histoire, même si ça reste un film d’action avec un héros fabuleux qui doit sauver le monde, reste quand même innovante et à la particularité de nous faire retomber en enfance. Ce film fait penser au power rangers, « goldorak » mais également à tous les anime parlant de « gundam ». Les sentiments des personnages sont clairement le moteur de ce film comme ceux de Jaeger, et ils nous font avancer dans l’histoire sans la rendre trop trop lourde, c’est un plaisir de regarder ce film.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *