L’île aux chiens

« En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville. »
(source: Seriebox)

Oh bah ça alors, encore un film de Wes Anderson, comme c’est surprenant, on croirait presque que j’aime beaucoup ce réalisateur. Bon je recommence laïus sur toute les qualités que je trouve à ce réalisateur, rassurez vous, la moitié de l’article ne lui sera pas dédié pour l’ensemble de ses oeuvres. Je crois avoir vu que deux animations faites par lui, “Fantastic Mr Fox” et donc “L’île aux chiens” mais de toute façon comme il a fait que deux films d’animation, c’est peut être normal.

On va commencer cet article par ce qui me fâche le plus dans les critiques de ce film, parce que vous allez voir je suis salée. J’ai lu et entendu pas mal de choses à propos de l’île aux chiens et notamment “Nia nia nia le doublage VF c’est de la merde, c’est des vrais acteurs qu’il a prit pour ça”. Premièrement, les comédiens de doublage sont des vrais comédiens qu’on ne différencie donc pas des comédiens qui joue dans vos films ou séries ou pièce de théâtre préférés, ce n’est pas une sous-espèce de comédiens, ce ne sont pas les rattata du milieu du divertissement. Ensuite oui ce sont des “vrais acteurs” tout comme dans “Fantastic Mr Fox” Mathieu Almaric et Isabelle Huppert sont des “vrais acteurs” qui ont fait plein de film (d’ailleurs je vais parler prochainement d’un film avec Mathieu Almaric). Je comprends pas bien cette critique, le doublage en français n’était pas horrible, ou dégueulasse ou immonde, ou totalement ni fait ni à faire. Je l’ai trouvé bien, sur le même ton que “Fantastic Mr Fox”, c’est même la patte du doublage en français des films de Wes Anderson je trouve. Le ton, les voix qui trainent un peu pour moi c’était normal. La seule différence entre “Fantastic Mr Fox” et “L’île aux chiens” c’est que Wes Anderson a lui-même choisi les comédiens de doublages pour la version française. Mais dans les deux cas c’est bien Dubbing Brothers qui a réalisé le doublage en version française.

Bon maintenant que ma rage est sortie, parce que oui je défend la vf et le boulot des comédiens de doublage, je peux parler du film tranquillement. J’aime beaucoup ce genre d’animation, j’ai l’impression de jouer au poupée pour tout vous dire. C’est l’effet de relief/volume, pâte à modeler, je me dis que c’est le genre de choses que j’aurais pu faire si j’avais eu le talent (parce que moi en pâte à modeler je sais juste faire des roses donc c’est un peu limité). Alors oui faut pas rêver, c’est pas de l’animation au niveau de ce que produisent les studios disney à la chaîne en dessins informatique et tout (attention je crache pas dessus, c’est une autre façon d’animer une histoire et ce n’est pas une mauvaise chose, rangez donc vos fourches et vos torches merci), mais ça reste agréable à voir, je suis quasiment sûre que ça fait autant rêver les enfants qu’un dessin animé classique. Et puis moi ça me fascine, surtout quand je vois, comme dans “Fantastic Mr fox” (comptez le nombre de fois où j’ai dis le titre de ce film), où tous les poils sont vrais et ils ont l’air si doux, ça ressemble a un pelage homogène comme pour un vrai animal.. C’est adorable et mignon et ça fonctionne bien.

L’histoire est un peu compliqué à suivre, j’ai un peu décroché parce que c’était très dense, très grossier. On a pas un découpage fluide ni une aération dans l’histoire. On a des micros histoire qui pop à droite à gauche mais rien de bien éloignée de la trame principale du coup c’est un peu indigeste et faut s’accrocher pour le voir. C’est pas un film accessible aux enfants je pense, l’image va leurs plaire mais suivre l’histoire ça va être dur. A la fin du film vous pourrez leurs demander ce qu’ils ont compris de l’histoire ils vont juste vous répondre qu’il y avait des chiens sur une île avec un enfant. Tous le sous ton parlant de l’exclusion peut facilement passer à la trappe pour un enfant, on finit donc avec un film a deux vitesses. Une qui va plaire aux enfants avec l’histoire de ce petit orphelin qui va chercher son animal de compagnie, son ami, partout jusqu’à se mettre en danger et le ton plus adultes qui fait que c’est un film agréable à regarder avec des enfants. Je déteste les films où des animaux parlent en général, parce que je trouve ça un peu culcul et j’ai du mal, mais je n’ai pas rencontré cette difficulté avec “l’île aux chiens” et “Fantastic Mr Fox” parce qu’au-delà du côté culcul de médor qui parle on a une véritable profondeur et une noirceure assumée.

Quand on met l’île aux chiens à côté de tous le travail fait par Wes Anderson, on le trouve tout de suite plus noir, plus sombre, moins jovial. Là où certains le trouvent moins froid que tout le reste de sa filmographie, moi je le trouve plus dur, froid et plus en distance. Mais cette ambiance colle à l’histoire. C’est pas avec une ambiance à la “The royal Tennenbaum” qu’on aurait pu parler de cette histoire. Personnellement je trouve que justement Wes Anderson n’a pas une distance et une froideur dans ses films, je trouve que justement on a plus une ambiance familiale, souvent on dirait des histoires que notre cousin éloigné ou le grand-oncle de notre mère pourrait raconter. Mais là pour l’île aux chiens on a cette distance et cette froideur qui donne cette impression d’écouter une légende ou un conte, ou même de juste lire un article de journal qui relate les faits. C’est logique et normal, ça colle aux propos parce que là, même si on tente de nous émouvoir avec l’histoire d’Atari et de Spot, puis de Chef et de Spot, le but c’est pas de nous faire larmoyer, ou juste rire. Le but c’est de relater des faits sous une manière un peu plus enfantine et un peu plus ludique. Même si ça change du style des autres films, moi j’ai adoré.

C’est un film que je pourrais revoir avec plaisir, comme beaucoup de film de Wes Anderson, j’ai bien aimé, c’était dur et dense mais c’était bien. Et justement parce qu’on ne comprend pas tout dès le début ça fait une bonne raison de le revoir encore une fois. Et une fois encore pour trouver les noms des comédiens de doublages qui sont cachés dans le film. Loin des comédies dramatique, des drames et des comédies, Wes Anderson a encore une fois su créer la surprise et l’intérêt. Ce n’est pas LE film a voir de sa filmographie, non il y en a des encore mieux, mais il est sympathique et vous fera passer un super moment je peux vous l’assurer…Bon après moi je suis plutôt team Chat plutôt que Team Chien. (non ne dites pas en commentaire votre team, on s’en passera)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *