Quelqu’un de bien

Admirez le manque d’inspiration, oui j’ai juste fais les néons et prix une bouteille sur une banque d’image libre…jugez moi

« Une femme, Jenny, se remet d’une rupture compliquée et décide de chercher l’aventure à New York avec ses deux meilleures amies, Erin et Blair, avant de partir à la recherche du job de ses rêves, travailler au sein de la rédaction d’un magazine musical situé à San Francisco. »
(Source : Allociné)

Netflix carbure ces derniers temps, j’en suis toute perturbée. Après avoir lancé “isn’t it romantic” et “The perfect date” Netflix se sent partir du côté romantique de la force avec cette comédie romantique (bah oui merci captain obvious) parlant de rupture, d’amour, de sentiment, d’amitié, de drogue…d’alcool…ouais bon la vie c’est pas rose bonbon et sage on le savait déjà.

Je ne sais pas pourquoi j’ai regardé ce film, je crois que je l’ai juste vu sur la page d’accueil de netflix et je me suis laissée portée…Je fais ça souvent et ça me réussi pas toujours mais bon. “Quelqu’un de bien” est un film sans prise de tête et je trouve qu’il tient plus de l’anti-rom-com que “Isn’t it romantic” si vous voulez mon avis. Alors oui Jenny est folle amoureuse, elle est niaise, forte, elle veut l’amour de sa vie, elle se rappelle plein de moment niais et pourtant tout ce que je retiens de ce film c’est son caractére. Elle a décidé d’oublier Nate et elle fera tout pendant cette journée pour le faire, même si tout son passé lui saute à la figure et la rend nostalgique.

Alors pourquoi je considére ça comme une vraie “anti-rom-com” ? Jenny aime, elle est amoureuse, elle aide ses amies en amour mais au moment présent de ce film, elle déteste aimer. Aimer est synonyme de douleur pour elle et chaque moment où elle se rappelle de l’homme qu’elle aime, elle souffre, et elle fait tout pour ne plus y penser et oublier ses sentiments. Elle a bien plus un comportement anti-amour que Natalie de “isn’t it romantic”. Et j’avoue que du coup c’est ce qui m’a fait le plus accrocher. On nous montre là une vraie rupture à base de “j’aimerais plus jamais” et de “c’était l’homme de ma vie”, à base également d’amie qui seront prête à tout pour vous empêcher de sombrer, même à vous suivre dans vos plus grosse connerie.

Dans ce film, on a aussi une grosse leçon d’amitié. Et ce que j’ai apprécié c’est que les deux copines de Jenny ne sont pas juste des sidekick amusant. Ce sont de vraies personnalités. Entre Erin, jeune femme lesbienne, courageuse, racisée, sûre d’elle mais en même temps qui lutte pour avouer ses sentiments à sa petite amie et Blair qui est écologiste, féministe, qui aime tout contrôler mais en même temps se laisse un peu porter par la relation planplan qu’elle a avec Will, on a deux personnalités très différentes mais qui en même temps viennent compléter le tableau de cette petite histoire. Et ces personnalités font qu’on oscille entre personnages sidekick et personnage semi-principal en mon sens. Elles arrivent tout autant à se mettre au premier plan que Jenny, leurs histoires sont tout aussi importante que celle de l’héroïne et on le ressent bien dans le film où on a clairement tous les portraits de dressé et où quand Jenny vit dans le passé, Erin et Blair vivent dans le présent.

En regardant “quelqu’un de bien” j’ai beaucoup pensé au film de Leslye Headland, “Bachelorette”. Dans ce film également on a également une bande d’amies avec des caractères opposés et fort mais on a plus le pendant romantique. Et pourtant je trouve que “Bacherlorette” est bien plus équilibré finalement. Dans “Quelqu’un de bien” malheureusement on nous présente l’alcool, les drogues, comme une bonne solution pour se vider la tête, se “soigner” d’une rupture, et je suis désolée de dire ça mais je n’aime pas cette image qui incite à consommer. Je suis fermée d’esprit et vieux-jeu peut être mais je n’aime pas cette image que renvoi le film. Ce n’est qu’un film mais il peut avoir un impact important mine de rien et je trouve ça pas négligeable d’éviter de montrer ce genre de choses. Alors oui si vous connaissez “Bachelorette” vous allez me dire que ce n’est pas mieux, oui, elles sont déchirées, couchent dans les toilettes, finissent inconscientes, mais justement ça ne se finit pas particulièrement bien (enfin si mais non enfin si vous connaissez le film vous voyez où je veux en venir). Et j’aime bien plus cette vision des choses parce qu’au moins on est plus en face de la réalité.

Mis à part ça, “Quelqu’un de bien” est un film esthétiquement génial, j’aime particulièrement le fait que le film s’ouvre sur la plus grosse information qui va nous suivre toute l’histoire, Jenny et Nate reviennent du “neon classic” un festival de musique. Et à partir de là, à partir de ce souvenir qui marque le dernier moment heureux que nous verrons de ce couple, tous les souvenirs auront une ambiance néon, même la seule scéne qui est censée se passer en extérieur et en journée est baignée de lumière flash genre couchée de soleil sur un dessin retro vibes. C’est très très simple comme manière de construire un film mais cela reste un de mes méchanismes de cinéma préféré, quand une ambiance lumineuse ou une couleur renvoi à une idée précises ou a une trame précises. Je sais que ce n’est pas un procédé innovant. Comme j’aime à le rappeler, le film “Hero” de Zhang Yimou utilise un procédé similaire (une couleur par histoire) afin de faciliter la lecture du film. Du coup ouais c’est pas inédit comme façon de faire mais ça reste une méthode pratique et idéale pour que chacun puisse comprendre un film sans trop se prendre la tête.


Gina Rodriguez s’est illustré à merveille dans ce film, j’ai été ravie de la voir sortir de son personnage de “Jane the virgin”. C’est dans cette série que je l’ai découvert mais c’est dans ce fillm que je l’ai vu se révéler. Elle arrive a être touchante, adorable, elle a se brin de folie qu’on lui connait déjà via la série/telenovela, mais elle sait se réinventer finalement et se fondre dans ce personnage qui est clairement paumée. Néanmoins je ne dirais pas que c’est elle ou son personnage qui porte le film. Cela rejoint ce que je disais un peu plus haut mais le film vaut le coup grâce à Erin et Blair, elles sont les piliers de ce film tant elles sont là pour faire rire, émouvoir, attendrir. DeWanda Wise est aussi pétillante que dans “Nola Darling”, j’aime la personnalité de son personnage et j’aime la façon dont elle l’interpréte, elle a cette façon de jouer que je trouve tellement cool, on a envie de l’avoir comme amie, de l’appeler quand ça va pas. Je n’évoquerais que très peu Brittany Snow qui a toujours su prouver qu’elle avait des talents de caméléon. Dans ce film elle nous le montre encore tenant un rôle qui est un merveilleux mélange entre “Kate” (John Tucker doit mourir) et “Chloe” (Pitch perfect).

Vu les nombreux compliments que je fais à ce film, vous devez vous dire que je l’ai bien aimé…et bah non pas du tout, il est bien, je dis pas le contraire, il a une bonne construction, il est équilibré mais je trouve dommageable le message qu’on retire de tout ça concernant les abus d’alcool et de drogue, d’autant plus que si je ne me trompe pas, le film est en +7 ou +13, imaginez l’image que cela donne a des jeunes enfants ou jeunes ados qui risque de regarder cela. Sinon, je ne me suis pas ennuyée devant, mais j’ai largement préféré regarder “Bachelorette” qui est, comme je l’ai dis plus haut, une bonne alternative et un ressort bien plus comique de ce genre d’histoire.

Perso je l’ai regardé et j’ai compris dans la globalité, mais attention si vous avez un anglais bof bof, passez votre chemin

Netflix ces derniers temps sort beaucoup de film tourné vers la romance, je ne sais pas s’il surf en retard sur la saint-valentin, si j’ai loupé la vague de hyper concernant ce film ou si Netflix se base directement sur les stats de son catalogue mais je dirais que dans les derniers sorties que j’ai pu voir, il y avait 90% de comédie romantique ou de romance. Je ne dis pas que c’est mal, je dis juste que Netflix va finir par écoeurer tout le monde à force de proposer un type de film qu’il va user jusqu’à l’os. J’aurais aimé de la diversité et j’aurais aussi aimé que les films soit un peu plus actuel. Peut être des romances un peu moins hétérocentrée, des problématiques peut être un peu plus changeante et un peu moins de “il m’aime pas pour ce que je suis mais au final il m’aime pour ce que je suis” ou de “pffff l’amour c’est nul parce que j’aime quelqu’un qui m’aime pas”. Il y a plein d’axe à découvrir et à explorer et plein de combinaisons et de schéma à élaborer.

Avez vous vu “quelqu’un de bien” ? Comptez vous le voir ? Qu’en pensez vous ? Dites le en commentaire.


facebook
twitter


Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *