Sexy Dance

 » Rebelle dans l’âme, Tyler Gage a passé toute sa jeunesse dans les bas quartiers et les mean streets de Baltimore, et sait aujourd’hui qu’il ne se tirera d’affaire qu’en rompant avec son milieu. Son seul atout, bien mince : un don naturel pour le hip-hop, qu’il pratique d’instinct, pour son seul plaisir…Ambitieuse et douée, la belle Nora a grandi au sein d’une famille bourgeoise qui a encouragé très tôt sa vocation, et finance ses études de danse classique à la prestigieuse Performing Arts High School. Tyler et Nora : deux mondes diamétralement opposés, deux talents, deux passions dont la rencontre explosive sera à l’origine d’un étonnant conte de fée musical… »
(source: seriebox)

C’était douloureux de regarder ce film mais j’ai tenu bon. J’avais eu ce coffret de DVD à mes 15-16 ans parce que c’était LA saga de film à la mode (enfin genre 6 mois après on avait “Twilight” et tout le monde s’en fichait de Channing Tatum) et je l’ai ouvert pour vous…et ensuite j’ai dû chercher un streaming parce que mon pc refusait de lire le dvd. On dirait le début d’un vieux sketch mais bon, c’est la vérité, la technologie s’est liguée contre “Sexy Dance” puisque j’ai du chercher sur pas moins de 7 sites de streaming pour trouver une version complète et propre.

Le film commence (malheureusement oui il commence) sur une scène de parallèle entre les cours de danses dans l’école de Nora et la danse du côté de Tyler. Et alors dire que c’est un parallèle c’est gentil parce qu’au final, le seul point commun des deux constructions c’est….la danse. Juste ça, oui, car aucun mouvement ni aucun enchaînement ne rejoint les autres ou est fait en miroir. Donc en plus de durer mille ans, cette scène n’est pas esthétique de ouf, ne change pas d’un coup la face du film ou ne permet pas de se hyper pour la suite. Et le pire, c’est qu’elle présente rien, je veux dire rien qu’on ne sait déjà en fait. Oui il y a du classique et du hip-hop mais c’est dans le résumé du film, ou c’est deux univers différents mais encore une fois c’est dit dans le résumé bon sang pourquoi faire une scène de 5 min si c’est seulement pour dire ça. Ça n’a aucun sens et cela sert juste à meubler.

Et ça meubler, le film sait faire sans souci. En effet, c’est le ikea des scènes bateaux et sans intérêt mais qui permettent de gagner une dizaine de minutes facilement et même de faire un film de 1h30 quand on s’y prend bien (si vous cherchez la durée de “Sexy Dance” c’est 1h30…voilà voilà). On passe des scènes de basket, à des disputes familiale, puis des trucs illégaux…Et jusqu’à la fin ça meuble comme ça. Quand on pense qu’enfin il va se passer un truc parce qu’il nous reste 20 min de film avant la fin, bah non, là on a une collection de moment inutile et qui n’apporte rien à l’histoire. Tous les films meubles, bien évidement il y a jamais 100% d’intrigue dans un film pour la simple et bonne raison que le but n’est pas de noyer le spectateur mais l’aider à avoir des bouées pour s’appuyer et digérer les informations principales qu’il vient d’avoir mais il y a des films qui meublent bien. Et surtout il y a des films qui utilisent le système d’intrigue secondaire et tertiaires.

Là on a une intrigue secondaire et une intrigue tertiaire. Sauf qu’elles sont tellement mal faites et mal présentée qu’au final c’est du meuble genre grosse armoire en chêne massif et c’est seulement au dénouement qu’on se rend compte qu’il s’agissait de scène dans le déroulé de l’histoire. L’intrigue secondaire prend selon moi sa source au début du film, au moment où Nora se rend compte que son partenaire de danse est blessé et son mec trop occupé pour l’aider. Et L’intrigue tertiaire commence quand on apprend que le pote de Tyler vend des voitures pour vivre et encore là je ne sais même pas si je tombe pile pour ces deux intrigues. Clairement c’est mal expliqué et mal construit. Alors que normalement les secondaires et tertiaires ont le droit à un schéma de développement semblable à une intrigue principale, là on a rien, que ce soit dans la construction ou dans le rendu. En plus, les développements possible de ces intrigues sont noyés dans la masse informe de scènes prévu uniquement pour combler les vides.

On finit par arriver à un magma d’incohérence et de longueurs qui ne permettent ni aux intrigues ni aux caractères des personnages de se développer. Tyler reste un mec peu fiable du début à la fin, et Nora une meuf rigide, Mac est un délinquant raisonnable, et son frère un bordélique, Lucy aime draguer et est jalouse, mais a aucun moment les personnages ne vont avoir de variation de caractère et tout cela reste tel quel. Et pour les incohérences on en a un paquet, que ce soit les deux héros qui danse sur un petit coin de port alors qu’ils font des portés super dangereux pas longtemps avant le gala de Nora qui aimerait ne pas se blesser pour ne pas échouer et abandonner son rêve. A une soirée toute une foule connaît une choré qui apparemment est improvisée vu que Nora n’était pas censé être là. Quand Tyler arrive dans l’école ils croisent deux violonistes qui joue le canon de Pachelbel, puis il avance et regarde dans une classe de cuivre qui joue exactement la même musique au violon…une classe de cuivre au violon oui…Et enfin ma préféré, Tyler qui danse au milieu de nulle part alors qu’il est censé bosser parce que…Faut justifier pourquoi Nora danse avec lui et l’intérêt du film…c’est tout.

1h30 c’est long, enfin non 1h30 de bon film c’est court mais 1h30 de mauvais film c’est long et quand en plus le scénariste ou le réalisateur à décidé de faire des longueurs c’est pire. Là c’est le cas. On ne sait pas pourquoi ni comment mais Tyler va au concert du mec de Lucy alors qu’ils ne sont pas amis, et cette scène traîne. Jusqu’à ce moment précis, le mec de Lucy on l’avait jamais vu, mais il a le droit de nous chanter sa chanson en entier et en plus il a quelques ligne de dialogue et une vraie conclusion. La scène de danse au milieu de ce même concert est longue, pour une fausse impro c’est trop long. Des films comme “Save the last Dance” avait réussi à faire des scènes d’impro de choré bien plus sympathique à regarder car courte et vraiment on aurait dit de l’impro. Là c’est long et chiant et c’est très, voire trop, centré encore une fois sur le duo Tyler et Nora, sans penser à mettre en valeur la masse de gens autour qui je pense étaient de véritable danseurs. Tout dans ce film part de l’unique but de nous monter un duo, juste le duo, le développer en tant que solo mais le mettre en valeur à chaque instant, et c’est long, trop long.

Le film se permet une petite remarque homophobe, quand Skinny parle des débardeurs collé à la peau et enchaîne sur un “vous pensiez que j’étais…Non mais ça va pas, je suis pas comme ça moi”, mais se refuse à parler des véritables problèmes de différence population “noire/blanche” en mettant un mec qu’on connait même pas en avant et qui dit “tu vois de la persécution partout”. Alors que là, il y avait matière à faire un développé de propos parce que oui en réalité il y a vraiment des différences entre ces deux populations, des différences non officielle, des choses qu’on laisse passer à des gens et pas a d’autre (et on le comprends bien, sinon pourquoi Tyler aurait laissé les frères Carter se barrer de l’école le laissant se faire chopper seul) mais le film préfère se censurer à ce sujet

C’est un film fade et sans grand enjeux ni prise de risque, vous n’en ressortirez pas transcendé, ni avec une nouvelle vision de la vie et du monde. C’est très mou, bourré de temps long, de scène useless et de passage vide d’intérêt. On relègue tous les personnages secondaires au rang de petits rôles au point de faire perdre de l’importance à des personnes qui pourrait permettre à l’histoire d’avancer réellement. C’est la même choses au niveau des intrigues. Celles qui sont secondaires deviennent tertiaires et au final on a plein de petite mosaïque d’histoires qui ne servent à rien comme le fait que le père de Nora soit mort, ou la famille d’accueil de Tyler. La fin ne conclue que l’histoire des héros et pourtant j’aurais aimé en savoir plus sur l’avis de la mère de Nora, la mère d’accueil de Tyler, ce que devient Mac, comment lui et sa mère vont se reconstruire…tout ça, mais non, on en saura rien parce que…Final, scène de danse entre les héros et avenir pour EUX.  Bref même pour un public jeune c’est finalement un film en deça de tout, bien pour passer le temps en scrollant sur insta selon moi mais pas à regarder dans le but de passer le temps.

Facebook @Laprojectionniste Twitter hellocoton Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *