Jour 15: Veronica Mars

« Veronica Mars revient dans sa ville natale des années après avoir fuit son passé de détective. Elle va devoir y faire face pour élucider une affaire de meurtre dans lequel son ex-petit ami, qui attire toujours les ennuis, semble impliqué jusqu’au cou. »
(Source: Allociné)

S’il y a bien une série que j’ai poncé en long, en large et en travers c’est « Veronica Mars ». C’était tellement changeant de tout ce qu’on connaissait, on n’était pas sur une série avec des adolescents clichés et débile, bon si, ils étaient comme ça, mais ce n’était pas le gros du propos de la série. Et personnellement rien que ça, ça me plaisait beaucoup. Mais je vous avoue que quand, des années plus tard on m’a dit « hey il y a un film Veronica Mars » je n’étais pas particulièrement convaincue de l’intérêt de celui-ci ni même de sa teneur et du coup, je l’ai vu fort tardivement.

Je pense qu’il est important de préciser que le film ne reprend pas l’histoire directement à la fin de la série. Déjà moi je trouve ça important pour la cohérence, les acteurs ont vieilli, ils ont changé physiquement et faire bien plus jeune adulte avec de souci et bien moins jeune étudiant donc forcément si le film avait repris à la fin de la série j’aurais personnellement pas aimé, été déçue et pas compris ce choix. Surtout que là ça laisse de la place aux héros d’évoluer et d’avoir un passif un peu plus poussé que celui qu’ils avaient à la sortie de leurs adolescences. Même si ce n’est pas une grande évolution, je trouve que les personnages ont un peu plus de profondeur et surtout sont bien plus intéressant surtout sur une si petite durée qu’un film. Parce que ouais, faire une évolution douce et pondérée sur le temps et sur les rebondissements dans leurs vies ça aurait pu être possible dans un format série de plusieurs épisodes, parce qu’on aurait eu du temps pour développer les amitiés, les rivalités, les aventures, la construction des personnages, ça se serait fait en douceur mais là on était obligé de commencer sur du matériel neuf et « neutre » si on puis dire. Alors je rassure tout le monde Veronica reste cynique et sarcastique, c’est sa marque de fabrique et sa façon d’être, c’est un peu la patte du personnage et ça ne change pas, mais sa morale et son empathie ont évolué et changé.

Le petit plus du film c’est aussi sa faiblesse je trouve. Au lieu de nous parachuter dans une nouvelle histoire éphémère où on pourrait croiser certains anciens personnages de manières anecdotique, on se retrouve à avoir une affaire qui va impliquer les anciens personnages de la série.  Alors d’un sens je trouve ça cool parce qu’on a déjà nos repères, plus rien à apprendre des personnages et d’un autre sens bah on tourne en rond je trouve, c’était déjà ça pendant toute la série avec un va-et-vient de personnage varié. Bah là on a les derniers survivants dans de nouvelles aventures là où on aurait juste pu avoir des personnages tout neuf, tout neutre, qui vivent une nouvelle aventure impliquant notre détective préférée. Et par contre, là où c’est bien dommage c’est que certains personnages ne reviennent jamais à l’écran, ne viennent même pas faire un petit coucou, un petit caméo ni rien. Genre Duncan on ne le voit pas, on en parle pas ni rien. Il a fui avec sa fille, on ne sait pas si ça s’est arrangé depuis le temps ou si au contraire il doit rester un fugitif, on ne sait pas s’il donne des nouvelles ou non, on ne sait pas comment se porte sa fille…

Pour tous les amoureux de la série, vous allez forcément reconnaitre le style visuel et graphique dans le film. Le grain de l’image, les couleurs, les plans, tout reste dans le même thème que la série je trouve et ça nous empêche de nous dépayser et en même temps, bah faut quand même reconnaitre que c’était un facteur qui faisait qu’on aimait la série (enfin moi j’aimais bien ça aussi).  Même si c’est ultra simpliste mine de rien, je trouve que ça fait le job, est-ce que c’est ma nostalgie qui parle ou est-ce que c’est juste vraiment bien et propre, je ne sais pas. On a vraiment cette ambiance un peu froide et « fade » (ça sonne péjoratif mais que nenni), personnellement j’ai toujours pensé que c’était juste la charte esthétique de la série mais là avec le film  je me suis demandée si cette ambiance et cette colorimétrie froide n’est pas là pour montrer la distance que les détectives, à fortiori Veronica, sont censé prendre avec les affaires, et ainsi faire la balance avec ce qu’on peut voir dans l’histoire, aka Veronica qui met son petit nez partout, dans tous les coins en s’impliquant beaucoup trop.

Mais en tout cas, ce qui faisait  la particularité de la série c’était les enquêtes et là clairement là dans le film on est passé à un niveau au-dessus. Veronica s’implique encore plus, fouille encore plus, l’enquête est plus poussée en fait et surtout plus dense que tout ce qu’on a pu voir dans la série, enfin pas exactement, je dirais qu’on est du niveau de l’enquête de fond de chaque saison. Parce que ouais rappelez-vous, il y a les petites enquêtes qui n’impliquaient que untel et unetelle et il y avait l’enquête de fond de la saison, par exemple la saison 1 le meurtrier de Lily, la saison 2 ou 3 l’accident du bus…et bien là c’est ce niveau d’enquête qu’on a dans le film mais en speed parce que faut tenir dans le format et mine de rien c’est bien géré, on a pas l’impression que des choses ont été délaissée ou passé super rapidement sans aucun sens ni lien juste pour qu’on ai toute les infos de l’enquête sans forcément avoir une logique. J’ai trouvé ça surprenant et plaisant en fait parce que je m’attendais à ce que ce que soit plus baclé je pense.

Voir une « suite » de cette série c’était vraiment génial. C’était mon « rêve » de gamine d’avoir une suite à Veronica Mars et franchement je n’ai pas été déçu. Ce n’est pas le film du siècle je préfère prévenir, on n’a pas un scénario ultra innovant et inédit mais c’est quand même grave cool. Si vous avez aimé la série, je ne peux que vous encourager à le regarder, le seul risque à voir ce film c’est dans vouloir plus en fait. Personnellement quand il s’est fini j’avais envie d’un autre « épisode », j’avais envie de plus, d’une autre affaire, d’une autre enquête (et paf ils ont refait une saison 4 et oui du coup mon côté fangirl est comblé). Retrouver ces personnages que j’ai beaucoup apprécié c’était vraiment plaisant et voir la façon dont ils ont évolués est clairement incroyable. Réécrire des personnages comme ça, ça n’est pas simple à mon avis et pourtant ça été réussi, Logan n’a rien à voir avec le Logan de la série, il est plus mature et plus posé, Veronica a évolué également elle est passé au-delà de ses démons, elle a grandi. Bref, ce film qui fait directement suite à la série, a réussi à exister en dehors de l’œuvre de base sans pourtant s’en éloigner totalement, une raison de plus pour le voir finalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *